Tu persévères où ?

« Tu persévères où ? » est la première question qui est posée régulièrement lorsque deux chrétiens se voient pour la première fois. Au fil des années cette question a été utilisée pour déterminer quel genre de chrétien on a en face. Mais cette question est-elle correcte du point de vue de l’Eglise biblique ? Paul, Pierre, Jean, Jacques, etc. auraient-ils posé cette « question-test » à un chrétien pour déterminer si oui ou non il/elle est chrétien(ne) authentique ? Au vu de cette question on peut directement comprendre que d’après la chrétienté d’aujourd’hui on persévère quelque part, car dans cette question « tu persévères où ? », ‘’où’’ est un adverbe de lieu.

La bible dit-elle qu’on persévère quelque part (en un lieu précis) ? Ou enseigne t- elle autre chose ? 

Tout d’abord, on peut définir le mot persévérer comme demeurer dans la même résolution.

Le Seigneur Jésus, juste avant de se livrer met ses disciples en garde sur ce qui leur arrivera à cause de Lui : «  Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir, et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Et ce sera pour beaucoup une occasion de chute, ils se trahiront, se haïront les uns les autres. Plusieurs faux prophètes s’élèveront et séduiront beaucoup de gens. Et en raison du progrès de l’iniquité l’amour du plus grand nombre se refroidira. »  Par la suite Il dit : « Mais celui qui PERSEVERERA jusqu’à la fin sera sauvé » Matthieu 24 :9-13. Parlait-il ici de « se réunir au temple/maison (trois fois par semaines) jusqu’à la fin ? » Je crois que non ! Le mot grec traduit ici par persévérera est « hupomeinas » qui signifie littéralement « endurera ». Ce même mot est utilisé  dans Marc13 :13 et signifie la même chose. Cela devient évident et cohérent de lire que : « celui qui endurera (ces souffrances) jusqu’à la fin sera sauvé. ». Endurer ici peut être compris comme supporter patiemment.

Alors, lorsqu’un chrétien rencontre un autre pour la première fois et lui pose la « question-formule » : « tu persévères où ? » ça pose un problème car selon : Hébreux12 :1-3 ; 2Timothée3 :10 ; Hébreux10 :36 ; Apocalypse 2 :2 ; Apocalypse3 :10 ; 2Thessaloniciens1 :4 ; 2Timothée2 :10 ; Hébreux13 :1 etc. le verbe/mot traduit par persévérer est endurer/tenir ferme/supporter/ demeurer/continuer … dans la résolution prise (de s’abandonner à Jésus). Il ne s’agit dans aucun cas de persévérer en un lieu/congrégation/groupe de maison etc.

Plusieurs en lisant ces quelques lignes diront certainement : « Bah ! Qu’importe ?! Ça ne change rien du tout ! »

Je veux bien vous comprendre, mais vous devez être honnêtes et reconnaitre que de nos jours le lieu/congrégation/groupe de maison est devenu ce sur quoi l’on se base pour « discerner » le vrai chrétien du faux. Tout simplement parce qu’on est de ceux qui « vont encore à l’église » au lieu « d’être l’Eglise ».

Il est dit dans Actes1 :14 et Actes2 :42 : « Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière… », et « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans les prières. » Une fois de plus, le verbe persévérer ici « proskarterountes »  n’est pas utilisé pour dire qu’ils étaient attachés à un lieu de culte, mais plutôt à des actions, à une Vie (celle de Jésus), à l’abandon à Jésus. Il n’est pas dit qu’ils persévéraient au temple ou à la maison !

En fait cette question « tu persévères où ? »,  qu’on le veuille ou non, c’est une forme adoucie et « spiritualisée » de demander : « Ton église/dénomination/congrégation/groupe de maison est où ? » ! Ça je le dis encore, c’est parce que ceux qui posent cette question « vont encore à l’église »  au lieu « d’être l’église » ; il « vont à l’épouse » au lieu d’être l’Epouse !!! Tout cela, disent-ils, « pour savoir si on est dans le même esprit ». Ces forteresses doivent tomber.

Je bénis le Seigneur pour l’incident d’Actes19. Paul ayant  rencontré pour la première fois des disciples leur demande : « Avez-vous reçu le Saint Esprit quand vous avez cru ? ». De nos jours il aurait demandé : «  Vous persévérez où ? » ! Mais grâce soit rendu à Dieu qui nous fait toujours comprendre comment marcher avec Lui chaque jour et pratiquement.

Ceci, bien aimés, ce n’est pas un 11e commandement de la loi que j’écris, du genre : « Tu ne diras jamais : ‘’où persévères tu ?’’ » Amen ? Il s’agit juste d’un partage et d’un appel à juger nos motivations. Quand je pose cette ‘’question-test’’ à un(e) frère/sœur que je viens de rencontrer, n’est ce pas pour juger et voir où il (elle) va souvent ? Au lieu de cela, je crois qu’il vaut mieux de se rassurer si celui (celle) qu’on a en face a réellement cru en demandant par exemple son témoignage (ou en lui donnant le nôtre). De cette façon on en sort béni et les murs dénominationnels (ou « maisonnels ») dressés par les Hommes ne viendront pas influencer un moment de partage.

Je parle ici par expérience. Certains de mes collègues de service, des frères en Christ appartenant à une dénomination pentecôtiste de ma ville, m’invite chez eux à partager la parole avec eux, tout simplement parce que lors de notre premier contact, « je n’ai pas jugé bon de savoir parmi eux, autre chose que Jésus Christ, et Jésus Christ crucifié » 1Corinthiens2 :2. Uniquement la Parole écrite de Dieu a été notre point commun, notre sphère de communion. Et je puis vous assurer que cela a porté du fruit et continue d’en porter !

Ce que je dis ce n’est pas un appel à l’œcuménisme (qui est une abomination) ! Son strict opposé, le sectarisme, est aussi une abomination ! Ce que je dis maintenant est que tout ce que je fais/dis, c’est « afin que tous ceux qui aiment Jésus Christ soient en communion avec moi. Or notre communion est avec le Père et avec le Fils, Jésus Christ. » 1Jean1 :3

Du moment où la parole de Dieu pure et non frelatée a le premier et me dernier mot dans nos vies (si nous l’aimons, la lisons et la mettons en pratique) nous sommes en communion et la question : « Tu persévères où » devient une absurdité !!!

Cela a-t-il du sens pour toi ?

 

 



Laisser un commentaire

ni Ombre ni Lumière |
SALAFYA |
Le Blog de la Médit' |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MON SAUVEUR M'AIME
| Islam
| ANGULO - OVVERO UNA CASA DI...